Vivre en Thaïlande à 50 ans

576
Vivre en Thaïlande à 50 ans
Vivre en Thaïlande à 50 ans

Recommencer une nouvelle vie à 50 ans en Thaïlande pourquoi pas ? Les français sont de plus en plus nombreux à vouloir s’expatrier. La Thaïlande, le pays du sourire est une des destinations les plus populaires, c’est vrai que les avantages ne manquent pas. Vivre en Thaïlande à 50 ans, c’est l’opportunité de pouvoir profiter de la règlementation avantageuse en matière d’immigration.

Plages et îles paradisiaques, climat clément, une nature authentique, une culture millénaire, spiritualité et cuisine délicieuse.

La Thaïlande est un pays moderne, vous y retrouverez tout le confort, tous les services nécessaires et cela à moindre cout.

Le pouvoir d’achat est ici nettement supérieur à celui que vous possédez en France, en moyenne multiplié par trois.

Mais à 50 ans et très logiquement, l’heure de la retraite n’a pas encore sonné pour un français.

Obtenir son visa à 50 ans

Le précieux Sésame après lequel un grand nombre de candidats à l’expatriation en Thaïlande courent. 

Rassurez-vous, même loin d’être retraité, vous pourrez sous certaines conditions jouir d’un visa long séjour (OA) réservé aux seniors. Toutefois, celui-ci ne donne pas le droit de travailler.

Les conditions pour vivre en Thaïlande à 50 ans et plus :

  • Avoir 50 ans au moins.
  • Justifier d’un revenu mensuel de 65.000 baths (1.800 euros)
  • Ou alors déposer 3 mois avant votre demande 800.000 baths (22.000 euros) sur un compte ouvert en Thaïlande.
  • Un certificat médical rédigé par le médecin de l’hôpital ou vous avez élu résidence.
  • Toute une autre ribambelle de documents assez classiques et qui ne causent pas problème.
  • Enfin le tarif, 1900 baths (env 52 euros) ou 3800 baths (104 euros) si vous désirez sortir plusieurs fois du territoire.
  • Notez que votre conjoint si vous êtes mariés n’aura pas à justifier de ressources pour obtenir son visa OA.

L’assurance Maladie pour vivre en Thaïlande à 50 ans

La Thaïlande possède de très grands hôpitaux et cliniques privées ultra modernes, les soins ont un coût, être bien assuré est impératif.

Certes à 50 ans on n’est encore jeune, mais cet aspect de l’expatriation est à soigner, l’improvisation n’est pas de rigueur.

Plusieurs cas de figures :

  • Vous passez moins de 6 mois en Thaïlande, vous resterez couvert par la sécurité sociale et votre mutuelle.
  • Vous résidez plus de 6 mois en Thaïlande, vous allez devoir adhérer au CFE et souscrire une complémentaire sur place.
  • Vous vivez plus de 6 mois en Thaïlande, vous pouvez également y souscrire une assurance complète.

Travailler en Thaïlande

A moins d’être jeune retraité militaire, à 50 ans, la retraite n’est pas vraiment d’actualité pour nous français. Peut-être êtes-vous fortuné ? Rentier ? Le problème du travail ne se pose pas alors !

Vous-êtes investisseur ? Là encore pas de recherche d’emploi, mais plutôt d’opportunités.

Pour tous les autres expatriés de 50 ans, la recherche d’un emploi va être logiquement nécessaire.

Si vous êtes un expert dans votre domaine d’activité, les choses pourraient être facilitées tout en respectant la législation.

Plus de 40 métiers sont interdits aux étrangers en Thaïlande, les connaitre n’est pas un mal.

Les métiers de bouche sont en général très recherchés, la réputation des français à ce niveau a fait le tour du monde.

Pour tous les autres, la recherche d’un emploi s’avère malheureusement longue et difficile.

Vous pourrez ouvrir un site internet, la Thaïlande regorge de solutions pour du e-commerce.

Vous pouvez également tentez l’aventure Freelance sur le web en attendant de décrocher un contrat de travail.

Votre cinquantième bougie soufflée, une nouvelle vie s’ouvre à vous, Bienvenue en Thaïlande !!!

Sondage d\'opinion Créez votre propre sondage sur les commentaires des utilisateurs